Nour aux commandes, Humanity France

Une soirée, au coin d’une scène, un casque de moto esseulé, un bardat sans nom, l’ombre se faufile dans la foule pour capter les images à figer. 

L’humanité, caméra au poing.

Cette rencontre verra le jour à la découverte des photos, chacun derrière son écran, regardant ces clichés emprisonnant l’attention. Des fonds contrastés et déjà une patte, celle que tu retrouves dans toutes ses prises de vue. Toujours un peu de couleurs ou un cercle serré. Est ce le lieu ou le maître de l’objectif qui donne ce ton ? Plus tard, vous verrez ses images de la rue et vous constaterez à nouveau ces pointes de couleurs, vous défiant du regard, insolentes, ou ces flous sublimant le sujet éclatant l’écran. Ils vous attrapent la pupille dilatée de surprise. Magnifier et virevolter la dure vérité, les éclats de Nour sont l’adoucissant de la souffrance, de la misère, de la festivité, de l’insolite, de la culture, du tourisme et des êtres humains. Vacillant de la luxure à la terre, la lueur du regard est pointue, acérée, voire cruelle.

Profond, sérieux et pourtant espiègle, son œil se pose sur la vie, cette vie, nos vies, vos vies, leurs vies, avec bienveillance, humour et amour, sans voyeurisme. Un regard, posé, fixe la réalité crue et la met en beauté.

Ce qui fascine le plus : l’humilité, celle qui cache mille espoirs, mille projets, tous chaleureux.

Un mille feuille, caméra au poing. 

Plus vous le côtoyez et plus vous découvrez, chaque feuille cache un trésor, ici, l’écriture, ici, la musique et là, l’humilité, ici, l’humaniste pour l’humanité et enfin, là, un cœur d’or caché derrière tant de pudeur.

Le Grand projet voit le jour, le bien : être bien, faire bien, avoir le bien, naître le bien, émerger le bien, suggérer le bien, favoriser le bien.

Le bien, caméra au poing.

Tout cela dans un clac clac, déchirant le silence. Au creux de la paupière, il naît puis glisse le long de la pommette, doucement continue son chemin sur les joues, pour se réfugier à la commissure de la lèvre pourpre. Dans un glissement de la bouche, il se mêle à la salive et tranquillement atteint les nervures des veines. Insidieusement, il vibre dans votre sang pour pulser votre coeur. Alors, tel un bourgeon, éclosent votre propre bien et cet élan pour vous et autrui.

Voilà Humanity France est née et c’est un bout de lui, de toi, de moi, de nous et de vous qui plonge dans la capacité à faire le bien, à vibrer dans la meilleure version de soi.

By Cathy BOU

Un avis sur “Nour aux commandes, Humanity France

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s