F comme Février, F comme Faim

– By Nour KHALFAT –

 “Rien n’irrite autant la faim que de voir autrui manger, comme rien n’irrite plus l’homme imbu de lui-même, qui recherche constamment la louange, que de voir un autre homme être loué plus que lui.”

Plutarque

Mon métier est de conseiller les entreprises, les institutions, les hôpitaux pour performer leurs organisations. Je suis en capacité de faire un audit pour poser un diagnostic sur un écosystème “malade” en me basant sur des référentiels internationaux ISO. Après une analyse des données recueillies et de la mesure des écarts, je  préconise des recommandations pour rétablir “l’homéostasie” structurelle. Je restitue toujours mes études dans un rapport de plus de 100 pages avec photos,  feuilles excel, tableaux croisés dynamiques et pléthores de graphiques. Ces travaux sont toujours accompagnés d’une soutenance de plus de 2 heures devant un collège d’experts ou un comité de direction captivé.

Et pourtant,

Je suis un citadin.

Je suis un célibataire endurci.

Je suis un pollueur conscient éhonté.

Je suis un puissant gaspilleur.

Je suis un égoïste des temps modernes. 

Je suis atteint de “Nourrite aiguë” : surconsommation caractérisée par une production de déchets deux fois supérieure à celle de la Chine et de la Kabylifornie réunies.

En effet,

J’ai un loft, surdimensionné.

J’ai une facture d’électricité indécente pour un homme seul.

J’ai une cuisine ultra équipée assortie à mon carrelage que j’utilise une fois par semaine : je préfère m’empiffrer chez les amis.

J’ai une salle de bain plus élégante que mon salon que je visite 15 minutes par jour.

J’ai un lit King size pour mon plus grand bonheur solitaire.

J’ai vingt paires de chaussures, et pourtant je chausse toujours la même.

J’ai le dressing d’Antonio Banderas et de Sean Connery réunis.

J’ai une terrasse avec vue, j’y prends royalement le thé 4 ou 5 fois l’an.

J’ai une voiture décapotable digne d’un James Bond, que je sors 1 ou 2 week-ends au printemps ou l’été je ne sais plus.

J’ai une jument de 1 600 cm3, que j’embraye dès que je peux.

J’ai une télé XXXL crâneuse qui trône en silence dans mon salon.

J’ai un Iphone, l’outil par excellence de connexion qui me déconnecte de l’essentiel.

J’ai un serveur connecté à ma Free Box où je stocke à l’oubli mes téra de photos.

J’ai aussi un MacBook Pro, un iMac 27 pouces, un Ipad, une part du mythe de la Silicone Valley : les technologies au goût de sang.

J’en veux toujours plus, j’ai toujours faim de plus et jamais rassasié.

Merci mon striatum*.

Et vous, vous avez encore faim? ou juste faim?

* Striatum : En neuroanatomie, le striatum (ou neostriatum) est une structure nerveuse subcorticale (sous le cortex) paire, centre de la motivation alimentaire ou sexuelle qui pousse à en vouloir toujours plus avec l’aide de la dopamine. 

Ouvrage – ”Le bug humain” de Sébastien Bohler

Articlehttps://start.lesechos.fr/societe/environnement/le-cerveau-de-lhomme-serait-parametre-pour-ne-pas-etre-ecolo-1175331

Un avis sur « F comme Février, F comme Faim »

Répondre à Sadaoui Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :