Portrait d’un homme, Portrait d’une belle âme

By Nour KHALFAT

“Sachez que l’esprit est la source d’où jaillit toute science; c’est son fondement ; le lieu d’où elle se lève à la manière du soleil. La science vient de l’esprit comme le fruit vient de l’arbre, comme la lumière vient du soleil, comme la vision vient de l’œil. Comment la supériorité de l’esprit pourrait-elle ne pas apparaître, alors que les bêtes les plus impressionnantes quant aux corps, les plus féroces quant à l’instinct…, en apercevant la silhouette de l’homme, éprouvent à son égard un respect mêlé de crainte, du seul fait qu’elles sentent qu’il leur est supérieur, possédant sur elles un ascendant à la mesure des qualités particulières qui lui ont été attribuées.” – Emir Abdel Kader – Lettre aux Français.

La triade corps-âme-esprit est incontournable dans l’approche métaphysique de l’Homme. Mais il n’est pas toujours simple de distinguer l’âme de l’esprit, les deux termes étant souvent confondus.

L’âme porte l’ensemble des états et dispositions intellectuelles, morales, affectives qui forment l’individualité, autrement dit le “moi” profond. Tandis que l’esprit est le souffle vital et divin, le principe créateur.

Un bon moyen de comprendre la différence entre âme et esprit est d’associer l’esprit au feu, et l’âme à l’eau. L’âme serait alors l’élément en équilibre qu’on peut retrouver sous trois états différents : solide (attaché à la matière), liquide (instable, attiré vers le bas), ou gazeux (attiré vers le haut, vers l’esprit).

Il y a ici l’idée que seule la volonté peut permettre à l’âme de s’élever pour s’autonomiser du corps, cette prison des passions. Elle serait alors prête à accueillir l’Esprit Divin.

  • Il a dit quoi ?! que le corps peut être le temple de l’Esprit ?
  • Pourquoi il nous raconte tout cela ? J’ai rien compris !
  • C‘est qui déjà l’Emir Abdel Kader ?

“La lettre aux français”, est un livre que j’ai découvert fin 2020 au hasard d’une rencontre avec un homme touchant et aux parcours virevoltant. Il est imprégné d’une énergie incroyable dans la recherche perpétuelle de la vérité. 

Je l’ai croisé à une conférence avec son jeans et son petit col mao bleu. Un petit homme fin, cheveux grisonnants, aux traits marqués par son vécu. Comme d’habitude j’étais en retard, j’ai raté son intervention. 

Son sourire apaisant et sincère me donne envie de l’aborder. Je lui tends une embuscade gourmande au buffet. Je l’écoute religieusement. Il m’emporte dans une histoire incroyable et un projet fou. Il me conte la vie d’un jeune érudit vivant dans l’Ouest Algérien au XIXe, fils d’un grand chef spirituel. Il a résisté à la première armée du monde. Il a une légende personnelle surprenante, un homme de science, un homme politique, un homme poète, un homme spirituel, un homme juste, un homme de paix : C’est l’Emir.

Chaque fois que des paroles sont attribuées à une personne en qui ils ont confiance, ils les acceptent, même si elles sont contraires à la vérité. Si ces paroles sont prêtées à quelqu’un dont ils pensent du mal, il les refusent, même si elles correspondent à la vérité. Toujours ils connaissent les hommes par référence à la vérité, jamais ils ne connaissent les hommes par référence à la vérité. Voilà le point suprême de l’ignorance et du préjudice que l’on se fait à soi-même.”  – Emir Abdel Kader – Lettre aux Français

  • Quoi ?! Il recommence ! Lettre aux Français ! mais pourquoi ?
  • J’ai toujours rien compris : la vérité, l’ignorance… Il est dérangé ce gars.

Dérangé. Certainement un peu beaucoup. Comme l’Émir, Chérif recherche la vérité sous sa forme unique. La vérité qui résiste aux critiques. Celle qui combat les paroles légères. Celle qui détruit les idées reçues. Celle qui met à mal les préjugés. Celle qui réduit en poussière les injustices et qui met en lumière les justes. L’Émir est un juste malgré la censure de son ouvrage pendant plus de cent ans. Cherif est un juste par ses engagements forts . 

Deux âmes inspirantes et touchantes: chacune à leur façon. L’une par son passé héroïque, spirituelle et universaliste tournée vers l’humanisme de l’Homme. L’autre par son présent, tournée vers la sincérité, obsédé par la réunion des héritiers de la Smala*, pour poursuivre et pour suivre le leg du premier.

 *Smala : https://www.herodote.net/16_mai_1843-evenement-18430516.php

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :